Comment passer un Noël écolo ?

Aaaah les fêtes de fin d’année. Cette période où malgré le froid, les cœurs se réchauffent. Émerveillé par toutes les lumières, les couleurs et les odeurs sur les marchés de Noël ou chez nos proches, nous entamons cette période avec joie. Fatigué par une année entière à carburer pour un salaire, à vivre ou survivre pour certains. Nous nous motivons afin de finir l’année en beauté. Alors, on dépense sans compter nos dernières économies pour faire plaisir à nos proches et passer de bons moments en toute convivialité. C’est une période où on se retrouve en famille ou entre amis afin de s’émerveiller et profiter de la présence de l’autre.

C’est aussi une période de l’année marquée par beaucoup de dépenses, de gaspillage et de pollution. Il y a tant de comportements néfaste pour l’environnement et pour notre porte-feuille durant cette période que je ne sais pas par quoi commencer. 😂 

Bon, commençons par les décorations. 

Les décorations

En occident, la tradition veut que l’on ait un sapin décoré dans le salon, avec des cadeaux en dessous. Alors, la question qui tue ?

Sapin naturel ou artificiel ? 

Chaque année en France, 6 millions de sapins sont vendus, dont 5 millions sont naturels. Avec un coût moyen de 27 euros par foyer, le sapin est présent dans un foyer sur 5.

Si on suit notre logique, on se dit qu’un sapin artificiel est certainement plus écologique qu’un sapin naturel. Car en achetant un sapin naturel, on contribue à la déforestation et à l’industrialisation de la production de sapin (souvent en monoculture). Alors qu’acheter un sapin artificiel, si on en prend soin, on peut le réutiliser à vie. C’est logique… Mais non. 

Bien que je déconseille l’achat de sapin naturel pour les raisons ci-dessus, le pire reste les sapins artificiels. Cela reste un concentré de produit néfaste pour la santé et l’environnement. Un sapin artificiel est généralement composé de divers plastiques dérivés du pétrole et de l’aluminium. Il est ensuite recouvert d’une peinture spéciale, prévue pour supporter la chaleur des guirlandes. 

De ce fait, le sapin est recouvert d’éléments volatiles, potentiellement cancérigènes comme le dichlorure, la dioxine, d’éthylène ou le chlorure de vinyle. Les épines peuvent être recouvertes de micro-particules de plomb dont on connaît la dangerosité pour la santé. Et si on tient compte de la chaleur des guirlandes et du chauffage dans nos logements, on accélère donc la diffusion de ces produits chimiques dans l’air au détriment de nos poumons. Sans parler de toutes les épines, qui tombent constamment, qui se retrouve tôt ou tard dans la nature et qui sera certainement consommé par des animaux marins ou des oiseaux. 

“Qu’est-ce que Noël sans un sapin ? “, “On a toujours acheté un sapin pour Noël”, “Qu’allons-nous dire aux enfants ?”.

Ne vous inquiétez pas, des alternatives existes ;).

Alternatives

Il existe une infinité d’alternatives au sapin naturel ou artificiel. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, il suffit de peu. Avec un peu d’imagination et d’huile de coude et on peut avoir un sapin pas cher et original. Par exemple, décorer une plante que l’on a déjà chez nous ou encore utiliser des matériaux de récupération afin de créer notre propre sapin. Cela fait une activité amusante à réaliser en famille ou entre amis avec un bon chocolat chaud.

En préférant la confection d’un sapin à l’achat d’un sapin naturel ou artificiel, je vous garantis que non seulement, vous allez y prendre goût, vous aurez la fierté de l’avoir fait et si vous le faites à plusieurs, serait une activité sympa pour vous, vos enfants et vos amis. De plus, vous aurez fait des économies, c’est toujours sympa pour le budget cadeau. Et vous aurez fait un geste pour l’environnement. Comme quoi l’écologie, c’est sympa. 😀

Décorations

Une fois qu’on a notre sapin, il faut décorer le reste de la pièce et éventuellement l’extérieur. Enfin… Hum… Ce n’est pas obligatoire.

A-t-on réellement besoin de décorer le salon ou la porte d’entrée pour Noël ?

Si toutefois, la décoration est indispensable pour vous, je vous propose les conseils suivants :

Surtout pas de paillettes : ces microbilles ou morceaux de plastiques, faisant en général moins de 5 mm, sont néfastes pour l’environnement. Par leur taille minuscule, elles arrivent à passer les systèmes de filtration sans encombre et se retrouvent à terme dans l’océan où elles seront consommées par des poissons. En espérant ne pas tomber sur le poisson qui aurait mangé des paillettes.

Pas de plastique ou revêtement spécial (plastifié, brillant, mate, …)  : alors oui, c’est beau de voir les décorations qui brillent, les emballages de cadeaux qui claquent, mais ce n’est pas recyclable.

Encore moins la neige artificielle : du moins celle que l’on trouve dans des bombes aérosols. Ce sont des dérivés de pétroles qui sont propulsés par un gaz inflammable. Pas super pour l’environnement et peut être un risque d’incendie.

✔️ Privilégier le papier simple, papier recyclé ou papier kraft : on peut faire bien des choses avec du papier. Laissez libre cours à votre imagination.

✔️ Emballer avec du tissu : il existe dans toutes les tailles et c’est facilement réutilisable. C’est une technique surtout utilisée au Japon et que l’on nomme Furoshiki.

✔️ Utilisez des matériaux de récupération : pour pouvoir décorer, comme pour le sapin plus haut. Pas besoin d’être quelqu’un de manuel, un peu d’imagination et on peut faire des merveilles.

Bonus

Si vous voulez vraiment avoir de la neige artificielle, je vous propose la recette suivante :

Ingrédients :

  • Blanc de Meudon (à base de craie provenant des carrières de Meudon)
  • De l’eau
  • Un vaporisateur

Recette :

Disposez un peu de Blanc de Meudon dans un saladier. Rajoutez un peu d’eau et mélanger le contenu avec un fouet. De sorte à obtenir un liquide blanc comme du lait. Versez le liquide dans un vaporisateur. Pour finir, vaporisez la surface choisie avec le vaporisateur.

Pas besoin de trop vaporiser, le mélange devient très opaque et blanc en séchant.

Cadeaux

Une fois qu’on a fini avec les décorations, il est temps de mettre les cadeaux sous le sapin. Chaque année, les Français achètent en moyenne 11,3 cadeaux à Noël. Dont 6 parents sur 10 qui achètent de 1 à 3 cadeaux par enfant. Si on rajoute les cadeaux qu’offrent la famille ou les proches de la famille, cela fait beaucoup de cadeau par enfant, dont le tiers ne sera utilisé qu’une fois. Sans compter toutes les babioles que l’on s’offre entre amis pour déconner ou pour faire une blague. C’est marrant sur l’instant, mais il y a de grandes chances qu’il sera jeté dans le courant de l’année.

Alors comment réduire notre empreinte environnementale et faire plaisir à nos proches ?

Pour commencer, on peut réduire le nombre de cadeaux et privilégié la qualité à la quantité. Ci-prendre à l’avance permet de mieux savoir le cadeau qui fera le plus plaisir et avoir le temps de trouver le cadeau en occasion par exemple.

L’occasion

Offrir un objet d’occasion peut souvent être mal vu pour des adultes, mais cela n’a pas d’importance pour les enfants jusqu’à 15 ans. Toutefois, si un cadeau fait vraiment plaisir, qu’il soit d’occasion ou pas n’a pas d’importance. Pour acheter d’occasion, il existe de nombreux sites ou organismes tels que Leboncoin, Emmaüs ou encore l’association Rejoué (spécialisé dans les jouets pour enfant). Vous pouvez profiter aussi pour vendre ou donner les jouets qui ne sont plus utilisés pour qu’il puisse faire plaisir à quelqu’un d’autre. 😉

Offrir des objets artisanaux

Lorsqu’on sait, que la majorité des jouets offerts sont produits en Chine, on se rend compte, qu’en plus de la pollution générée par leur fabrication, ils génèrent des tonnes de CO² durant leur transport. De ce fait, il est préférable de se tourner vers les jouets artisanaux. Qu’il soit fait soi-même ou par le biais d’artisans, la production locale a beaucoup moins d’impact sur l’environnement et contribue à l’émergence d’un marché local qui a peu à peu disparu à cause des centres commerciaux et grande enseignes de jouet.

Offrir des expériences

Pour moi, ce qu’il y a de mieux c’est d’offrir des expériences. Tout simplement, car il n’y a plus besoin de s’inquiéter du recyclage des objets, sur le transport, sur l’impact sur l’environnement. On peut offrir diverses expériences. De visite de musée à la pratique de sports extrêmes, les possibilités sont larges. Offrir de l’expérience c’est élargir les horizons d’une personne. La permettre d’apprendre, de découvrir et de s’émerveiller.

Bonus

Une technique pour les parents : 

Si vous avez un enfant entre 1 et 5 ans, vous pouvez cacher un ou plusieurs jouets préférés de votre enfant au cours de l’année et le lui offrir à la fin de l’année. Il sera peut-être triste quand il remarquera l’avoir perdu, mais il sera d’autant plus content quand il le recevra pour Noël 😜.

Passez de bonnes fêtes et surtout profitez de la présence de vos proches.

Articles associés

% commentaires (1)

Si j’avais put lire cet article avant les fêtes. Mais bon je l’utiliserais pour l’an prochain. Merci

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :