Pourquoi voyager c’est se sentir vivant ?

Motivé par la joie de nos collègues ou amis, racontant leurs voyages dans tel ou tel pays, nous décidons d’organiser notre premier voyage. Mais où ? Ne connaissant pas grand-chose, nous décidons d’écouter l’avis de nos proches et nous calons une date. Les congés sont posés, les billets sont réservés. Nous préparons alors notre premier voyage. Nous sommes la veille et nous avons évidemment, attendu le dernier moment pour faire notre valise. Fatigués, nous allons nous coucher. Demain, c’est le grand jour.

Peur

Fatigués par une courte nuit, passée à faire notre valise, nous nous levons stressés par peur d’arriver en retard. Encore un peu, dans les vapes, nous nous préparons en regardant constamment l’heure. Nous vérifions à nouveau notre valise pour savoir si nous n’avons rien oublié. Nos pièces d’identité, notre billet d’avion, le minimum de vêtements, un casque audio et éventuellement, un livre. Nous sommes prêts, nous pouvons y aller. Nous nous dirigeons alors vers l’aéroport. Sur le trajet, nous imaginons tous les scénarios possibles, pouvant nous mettre en retard. Mais tout semble bien se passer et un début de sentiment de liberté, teinté par la peur de rater le vol, surgit.

Nous y voilà, nous sommes à l’aéroport. Ayant fait l’enregistrement en ligne la veille, nous allons directement à l’espace d’embarquement. On présente notre billet et un agent de la douane nous demande de suivre les directives. Alors, on commence à enlever tout ce qui puisse faire sonner le détecteur de métaux. Dans un bac, nous disposons soigneusement notre ceinture, notre smartphone et nos écouteurs sans-fil. Reste plus qu’à mettre notre bagage à main sur le tapis. On se met alors face au portique et l’agent nous fait signe d’avancer. Le cœur serré, nous avançons, espérant ne pas faire sonner le portique pour ne pas avoir à retirer nos chaussures. Ouf… Tout est ok. Nous reprenons alors nos affaires pour aller attendre en salle d’embarquement.

Libération

Dans cet espace, en quelque sorte, coupé du monde, nous réalisons enfin que nous sommes sur le point de partir en vacances. La peur est passée et nous commençons à entrevoir ce voyage. Attentifs, aux diverses annonces, nous entendons enfin le signalement du début de l’embarquement pour notre vol. Deux files d’attentes, apparaissent et nous commençons à faire la queue. Nous avançons, doucement, espérant aller plus vite que l’autre fil. Ce qui est inutile puisqu’il faudra attendre que tout le monde soit rentré afin de décoller.

Nous arrivons enfin, au niveau de la porte d’embarquement et nous présentons notre passeport à une hôtesse. La dernière vérification est faite, nous pouvons alors emprunter la passerelle, nous emmenant directement dans l’avion. Accueillit par deux autres hôtesses avec le sourire, au niveau de la porte de l’avion, nous entrons enfin dans la cabine. Nous cherchons alors notre siège et nous nous installons. L’avion décolle. Au revoir métro-boulot-dodo, vacances, nous voilà !

Découvertes et émerveillements

Le vol a été long, surtout marqué par notre impatience. Nous survolons enfin le pays. Par chance, nous avons réussi à avoir une place près du hublot. Nous regardons à travers et essayons de graver ces images dans notre cerveau. Nous atterrissons et une petite joie se fait sentir. Il reste plus qu’à passer, une nouvelle fois la douane et nous y voilà. Nous sommes en vacances. Pour ces vacances, nous avons décidé de faire un road trip afin de voir un maximum de chose, sans les contraintes du voyage de groupe. Nous récupérons alors notre voiture de location et nous nous dirigeons vers la première destination de notre road trip.

Nouveau pays, nouvelle culture, nous nous abandonnons pour nous imprégner de l’atmosphère. Bien loin de notre boulot, nous découvrons de nouveaux paysages, tout aussi magnifiques, les unes des autres. Nous nous arrêtons toutes les 5 minutes afin d’admirer le paysage et figer ces moments dans le temps avec nos yeux et notre appareil photo. Notre cœur remplit de joie, nous découvrons une nouvelle part de nous-mêmes. Nous aimons ce sentiment de liberté.

Bilan

Coucher de soleil en Irlande - Voyager c'est se sentir vivant
Coucher de soleil en Irlande

De découverte en découverte, nous réalisons que le monde a énormément de chose à nous offrir. La nature est magnifique. Les cultures sont riches. La vie est belle. La vie, ce n’est pas seulement, aller travailler chaque jour, attendant avec impatience le week-end. C’est aussi, faire des rencontres, découvrir le monde qui nous entoure, s’émerveiller et rire. Chaque voyage, nous apporte tellement. Que ce soit seul ou accompagné, au-delà de la liberté que cela procure, voyager nous apporte tant de bienfaits que ça nous donne un autre regard du monde et sur nous-mêmes au point de se sentir renaître.

Malheureusement tout voyage a une fin. Nous disons alors au revoir, à ce beau pays qui nous a fait vivre de belles aventures, et à ces hommes et femmes si bienveillants. Nous revenons alors chez nous avec la ferme intention de garder au fond de notre cœur, ces émotions qui nous ont redonné vie. Et, nous nous donnons pour objectif de tout faire pour ne plus rentrer dans cette routine qui nous détruit à petit feu. Surtout, nous préparons les prochains voyages, afin de continuer à découvrir le monde.

Voyager, c’est surtout, se libérer de cette routine infernale qui nous pousse à vivre une vie triste et monotone, pour partir dans une aventure à la découverte du monde et de soi-même.

Nous avons absolument besoin de voyager. Pour nous sentir vivant, oui, mais pas seulement. La télévision ou internet, ne suffit pas à comprendre dans quel monde nous vivons. Tant que, nous n’avons pas mis les pieds dans un pays, autre que le nôtre, nous ne pouvons pas comprendre à quel point notre monde est beau et qu’il faut le préserver. C’est suite à différent voyage que ma volonté de préserver la nature et les cultures se sont renforcés. Cette volonté de voir, ou de savoir que les générations futures pourront à leur tour, s’émerveiller devant des paysages majestueux, s’imprégner de nouvelles cultures et grandir dans ce monde qui réserve tant de mystère, qui m’a poussé à créer ce blog.

Malheureusement les moyens de transport traditionnel rendent le voyage polluant et néfaste pour notre environnement. D’autres manières de voyager existent. Je ferai prochainement, un article sur le sujet. Restez connecté.

Et vous, qu’est-ce que cela vous apporte de voyager ?

« Cet article participe à l’événement interblogueurs “Pourquoi voyager c’est se sentir vivant” organisé par le blog Grainedevagabonds dont j’apprécie particulièrement cet article. Si vous aimez cet article, partagez-le, ça nous aidera à faire connaître ce blog ».

% commentaires (11)

J’ai eu l’impression d’être dans l’aéroport au départ d’une destination ! Voyager c’est pour moi ce ressourcer une bouffer d’air. Essentiel. Je vais souvent dans les même destinations… Pour voir ma famille, parce que j’ai plus de facilité aussi. Par peur de sortir de ma zone de confort peut-être

Ah.. Cette fameuse zone de confort qui nous empêche de vivre une vie plus enrichissante et en bonne santé.

J’ai une technique si ça peut vous aider : Par exemple, lorsque j’ai la flemme de faire du sport, je me force à faire au moins 5 minutes de sport. Si je n’ai vraiment pas envie, je m’arrête après. Mais c’est très rare que je m’arrête. C’est valable aussi pour d’autres activités. Le plus difficile pour sortir de sa zone de confort, c’est le premier pas.

Je vous souhaite plein de voyage enrichissant 😉

Top !! Merci beaucoup pour ta participation ^^

C’était un pur plaisir d’écrire cet article 😉

Bravo. En tout cas , en un court instant j’ai cru que j’etais en route pour une Ile paradisiaque. Un grand merci pour ce merveilleux moment

Super ! Tout le plaisir est pour moi 😉

Aller hop ! au revoir patron j’ai besoin de me sentir vivant ! et je ne reviendrai pas ! Maintenant je fais pousser ma graine de vagabond en apprenant a Consommer Aujourd’hui.

J’adore la phrase “Je fais pousser ma graine de vagabond en apprenant à Consommer Aujourd’hui”. 😀

Cela motive. Merci 😉

Ahaha Laurent c’est clair j’adoreeeeee. J’adhére complétement même ^^

J’ai voyagé en lisant ces lignes ! Voyager permet effectivement de se vider la tête, de sortir de la routine du “train train” quotidien, de rencontrer de nouvelles personnes, de s’enrichir et c’est surtout une aventure qui rappel que la vie ne se résume pas au travail !
Faisons, chaque jour de notre vie un pas de plus nous menant à des voyages sans fins pour que jamais nos yeux ne cessent de briller.

En effet, la routine à tendance à nous faire oublier qu’il y a tout un monde en dehors de notre traditionnel metro-boulot-dodo. Comme vous le dites si bien, il ne faut jamais arrêter de s’émerveiller. 🙂

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :